Tout processus créatif est expérience de vie.


Tout est dans le processus – Le processus est Tout.

 

« La forme est fin. Mort. La formation est vie. » Paul Klee

 

 

 

 

 

Textes et images, tous droits réservés © Françoise Oehlenschläger.

expérience du calme - albâtre blanc-nuage translucide 2012 22cm
expérience du calme - albâtre blanc-nuage translucide 2012 22cm

 

Expérience du calme

Qu’est ce que le calme plastique ? Comment trouver le calme ? Calme et tranquillité : quelle distinction ? Dans quel registre se placer : physique, émotionnel ou spirituel ? Faut-il être soi-même calme pour tailler une pierre calme ? Toutes ces questions ouvrent une infinité de possibles.

Gerhard Helmers, imprégné de l’Allemagne romantique, invite à approcher la question à la manière de Goethe. Goethe est une source d’inspiration et une ressource inépuisable pour l’artiste. Rudolf Steiner a également construit ses pensées à partir de l’étude des écrits philosophiques et scientifiques de Goethe, entre autres. Goethe était doté d’un sens de l’observation hors du commun.

Pour trouver le calme, l’approche goethéenne des polarités est pratique : vivant/mort, léger/lourd, libre/non libre, endormi/éveillé, repos/mouvement, lent/rapide, en soi/hors de soi, horizontal/vertical, croissant/décroissant, mélancolique/colérique, terre/air, eau/feu, convexe/concave...

Le calme se met alors en mots plastiques et le travail peut commencer. Construire avec son intellect mais toujours agir librement.